Le marketing de la peur

Face à l’explosion des peurs environnementales et sanitaires, entretenues par de multiples lanceurs d’alertes, la France s’est figée : tétanisée, ivre d’angoisse, malade. Cet ouvrage tire la sonnette d’alarme sur un sujet brûlant d’actualité ! Et dessine des solutions pour redéfinir l'entreprise, la société de demain.

Editeur : Eyrolles – Paris – 28 novembre 2014

Collection : Essai d’actualité

Auteurs : Serge Michels – avec la collaboration de Marie-Hélène Westphalen

Format : 150 x 225 mm – 208 pages

Le projet

La dictature de l’émotion

Les Français ont peur. Peur de la nourriture qu'ils mangent, peur de l'air qu'ils respirent, peur de l'environnement dans lequel ils évoluent. Nourri de nombreux exemples issus de la vie économique et politique, cet essai analyse le marketing de la peur. En imposant l’émotion comme schéma de pensée, ce nouveau phénomène menace la société toute entière.

Préparer l’avenir

Après avoir décrypté les différentes stratégies des acteurs de ce marché de la peur, l’ouvrage dessine des solutions pour redéfinir l’entreprise de demain, et faire de cette menace une opportunité. Il indique à chacun, homme politique, chef d’entreprise, agriculteur et artisan, comment renouer le dialogue avec la société afin de redonner du sens à ses activités.

Accompagnement éditorial

Pour la réalisation de cet ouvrage, Palanquin a accompagné l’auteur, Serge Michels, ingénieur agronome, spécialiste de l’évaluation des risques scientifiques et technologiques. Palanquin a assuré la direction éditoriale du manuscrit : définition et structuration du projet ; interviews et accompagnement rédactionnel, jusqu'à la remise du manuscrit à l'éditeur.