Un musée singulier

Pour le Musée de la Chasse et de la Nature, Palanquin a conçu un livre d’artiste simple et raffiné, délicat et étrange. La modestie du format, 19x19 cm, est contrebalancée par la richesse du contenu et les surprises de mise en page. Suite d’impressions visuelles associant animal, végétal et minéral. Correspondances entre les lieux et les œuvres, mariages de styles et d’époques, Un Musée singulier propose une déambulation libre et poétique dans l’esprit du musée.

Direction éditoriale : Palanquin – 2010

Textes : Marie-Hélène Westphalen

Photographies : Alain Pichlak

Paris, Musée de la Chasse et de la Nature, 160 pages, 19x19 cm

« Proposer au visiteur-lecteur une visite singulière. Qu’il s’y perde un instant, pour mieux se retrouver quelques pas plus tard. »

  • Claude d’Anthenaise
  • Conservateur en chef du Musée

Le projet

Dans l'esprit du lieu

Aux antipodes d’un classique catalogue d’exposition, l’ouvrage a été pensé comme une promenade visuelle, gourmande et colorée, à l’intérieur de l’Hôtel de Guénégaud. Les pièces, aux noms évocateurs, structurent la lecture.

Partis pris de mise en page

Correspondances visuelles

Pour donner poésie et singularité à l’ouvrage, nous avons affirmé certains partis de mise en page : correspondances visuelles au gré des lieux, des œuvres et de nos envies ; grande variété de points de vue photographiques ; riche palette de couleurs et de matières. Le blanc a été chassé de ces pages.

La part belle à l’image

Pour laisser la primeur à l’image, nous avons choisi la plus grande discrétion pour l’écrit. En ouverture de chapitre, la salle est mentionnée en fins italiques. Au fil de l’ouvrage, la pagination est à peine présente, en bas de page. Les œuvres sont mises en scène, en pleine page, sans marge, cadre ni légendage. Détails et œuvres entières se font écho selon l’inspiration.

Organisation intérieure

Une lecture à deux vitesses

À cette déambulation visuelle à l’intérieur du Musée, s’ajoute la mise en valeur de ses collections. Salle après salle, les objets et les toiles du musée sont présentés à l’intérieur de volets rabattus comme autant de tiroirs secrets d’un cabinet de curiosités.

Minimalisme

Sous ces volets, les œuvres, en noir et blanc, sont posées sans cadre et ni filet sur un fond ivoire. Cette mise en scène, volontairement minimaliste, contraste avec la palette riche et chatoyante du reste de l’ouvrage.

Mise en perspective

Afin d’enrichir la lecture, davantage d’informations concernant les objets d’art, les animaux, l’environnement ou certaines pratiques cynégétiques sont proposées en encadré sur ces mêmes pages consacrées aux collections.

détails

Variété d'ambiances

Richesse iconographique

Discret chapitrage

Citations découvertes